Synthèse intermédiaire LES PRATIQUES

Quelles sont les propositions déjà reçues concernant la prise en compte des problématiques DS dans les pratiques quotidiennes à l’université ? Petit tour d’horizon avec cette synthèse intermédiaire.

NB : Pour retrouver les contributions mentionnées ci-dessous et les commenter, rendez-vous sur la cartographie des idées « Pratiques ».

La gestion des déchets

Les propositions reçues s’intéressent principalement à trois sujets :

Collecter et trier :

Plusieurs messages proposent de développer la collecte et le tri des déchets. Ils suggèrent pour cela de :

  • Installer plus de poubelles permettant le tri, à des endroits stratégiques
  • Développer dans chaque service la collecte du papier
  • Permettre dans chaque bâtiment la collecte d’objets et de matériels pouvant avoir une deuxième vie
  • Accompagner ces mesures de campagnes de sensibilisation et d’indications claires

Donner une deuxième vie aux matériels destinés à la poubelle :

Plusieurs contributeurs partagent la préoccupation de remettre en état et donner une deuxième vie aux matériels, mobiliers, objets aujourd’hui jetés. Ils proposent d’installer :

  • une ressourcerie, où recevoir et mettre à disposition du matériel d’occasion,
  • un « repair-cafe », espace collaboratif pour apprendre à réparer des appareils, lequel pourrait être adossé à la ressourcerie
  • un fablab permettant la fabrication de pièces pour les réparations

La création d’une plateforme web où déclarer les appareils à récupérer est également suggérée.

Ces mesures viseraient notamment les appareils de laboratoire et le mobilier remplacé à l’occasion de l’installation des nouveaux bâtiments sur le plateau de Saclay.

Les déchets verts :

Dans le même esprit, des participants s’intéressent aux déchets verts produits au sein de l’université, qui devraient être collectés et valorisés. Ils pourraient ainsi être utilisés en circuit court dans les zones vertes des parcs universitaires (ex : structures de fleurissement, potagers urbains à disposition des étudiants et personnels). Dans ce but, ils proposent que l’université s’équipe de composteurs industriels et qu’elle mette des petits composteurs individuels à la disposition des étudiants et des personnels.

Covid :

Un participant aborde la question de l’impact environnemental des lingettes jetables utilisées par les étudiants dans le cadre des gestes barrières contre la COVID et suggère que l’université leur fournisse des lingettes réutilisables.

La gestion des bâtiments

Une majorité de participants de la thématique « gestion des bâtiments » abordent le sujet du chauffage, qu’il faudrait mieux réguler. Pour cela, plusieurs idées sont avancées : limiter à 20°C la température dans les salles de cours et les bureaux, améliorer la commande du thermostat, rénover les systèmes de chauffage central des bâtiments anciens.

Pour améliorer la performance énergétique des bâtiments de l’université, les propositions sont de :

  • Commencer par un état des lieux afin de pouvoir prioriser les actions
  • Développer un projet étudiants sur la modélisation thermique des bâtiments
  • Mieux isoler
  • Végétaliser les toits des nouveaux bâtiments

Deux messages concernent l’éclairage : limiter l’éclairage nocturne des bâtiments de cours ; généraliser l’emploi de LED.

Un s’intéresse aux économies d’eau : il propose d’équiper de mousseurs tous les robinets des anciens bâtiments.

L’alimentation

Réduire la part de protéines animales apparaît comme la préoccupation majeure parmi les 13 messages reçus sur la thématique de l’alimentation. Plusieurs propositions visent à :

  • réduire la part de viande
  • intégrer plus de plats végétariens dans les menus.

Les autres messages expriment les attentes suivantes :

  • Augmenter la consommation de produits locaux
  • Récupérer les déchets alimentaires pour en faire du compost qui pourrait être utilisé dans des potagers participatifs
  • Réduire les emballages et contenants jetables (au niveau de la restauration mais aussi des distributeurs de boissons)

Quels sont les interlocuteurs auprès de qui l’université peut agir pour mettre en place de telles mesures ? Les messages citent en exemple les changements déjà opérés dans les restaurants du personnel et les foodtrucks ou par le CESFO. La faisabilité au niveau du CROUS est questionnée.

Mobilité

La quasi-totalité des 14 messages de cette thématique concerne le vélo. Il est principalement question des abris qu’il faudrait installer et de leurs caractéristiques (lieux d’implantation, dimensions, système d’attache, présence ou non de toit, ouverts ou fermés…). Deux propositions s’intéressent aux réparations desdits vélos : bornes à outils ou lieux de partage de matériel et d’entraide.

En dehors du vélo, le seul sujet abordé est le véhicule électrique. Deux avis divergent quant à la nécessité d’installer des bornes de recharge au sein de l’université. 

Artificialisation des sols et biodiversité

Il est question de limiter la bétonisation du plateau de Saclay, en végétalisant tout ce qui peut encore l’être dans la transformation actuelle de l’université : en y préservant des espaces verts, en installant des toits et murs végétalisés sur les nouveaux bâtiments… Un participant propose que des postes d’entretien soient réservés aux étudiants qui peinent à trouver des jobs dans la période actuelle. Un autre suggère une prise de position publique de l’université contre cette bétonisation.

Vos autres propositions

Une autre thématique apparaît dans les messages reçus : l’intégration de critères DS au niveau de la politique d’achats de l’université. Il est question de : tenir compte de la durabilité des appareils dans les appels d’offres, développer largement l’usage du papier recyclé, choisir des produits d’entretien respectueux de l’environnement.

Share: